06.12.88.86.05
Sélectionner une page
La mort tout d’un coup s’arrêta et se posa dans son extension énergétique et lui dit :

« Je ne sais pas ton nom. Nous nous sommes déjà rencontrés de multiples fois à travers les gens que tu aides.

Nous avons pu converser en toute amitié et je t’ai appris qui j’étais.

Ne sois pas en colère contre moi, il est de mon rôle de faire passer cela aujourd’hui, je peux être une alliée, être à tes côtés, c’est pour te faire comprendre et intégrer que je suis là.

Ce que vous appelez la mort est une énergie de passage qui permet d’asphyxier l’énergie terrestre afin que les corps célestes mènent une vie nouvelle.

Je dois continuer ce que j’ai commencé, ce n’est pas moi qui décide, ma présence est juste dans ce passage.

Je dois comme tu le fais, déployer l’énergie majestueuse et parvenir à atteindre l’objectif : prendre l’énergie afin que les corps se déposent. Je ne suis que ton alliée pour t’avertir de cela.

Le passage au-delà de ce monde vivant s’établit afin que l’âme puisse monter dans les plans célestes, afin que celui qui reste puisse lui aussi être accompagné et laisser passer la souffrance.

L’âme doit être présente dans la tradition du passage pour sa renaissance afin d’aider les êtres par quelques recommandations et en même temps établir entre les familles et les êtres partants, la paix, et une grande foi remplie de sagesse. »